Percy Jackson RPG
Hey,
Viens nous rejoindre sur Percy Jackson RPG nous n'attendions plus que toi !
Et si tu n'es pas encore inscrit, n'hésite à pas à t'inscrire ! =D



 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.

Aller en bas 
AuteurMessage
Elena D. Myller

avatar

Messages : 326
Age : 21
Localisation : Entre terre et ciel. :D !

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Zeus, oui je peut tous vous tuer ! 8D
Habite à : : la colonie des sang-mêlés
Couple : : Le beau blondinet.

MessageSujet: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 13 Juin - 20:29

Elena Myller
Lucy Kate Hale


Nom :[/b] Myller
Prénom : Elena
Surnom : Ele' =)
Date de Naissance : 12 septembre
Age : 16 ans
Lieu de Naissance : Une petite ville de Géorgie.
Situation amoureuse : Je ne sais pas vraiment ou j'en suis...
Parents divin : Zeus
Parents mortel (décédé ?...) : Ma mère est morte il y a 2 ans maintenant.
Groupe : Demi-dieux.
Relations :(Soeur, Frère, meilleur ami(e)... Jordan : Je l'adore. Bien qu'il soit un peu...
Spéciale, je l'aime beaucoup.Je l'ai rencontrer la première fois, et il m'a plutôt donner mauvaise
impression... Je me suis réveillée dans ses bras. Par la suite, c'est lui qui m'a fait visiter la colonie.
Nous partageons beaucoup de secret, et je dois avouer que je le trouve asse mignon...
Allie : Elle à été très gentille avec moi le premier jour. Elle ne me prote pas sur le coeur, mais moi
je l'aime bien, même si on ne se parle pas souvent. Aoline : Elle est la petite soeur que je n'est
jamais eu. Au tout début, elle collait Jordan car elle m'a confiée un jour qu'elle était amoureuse
de lui. Elle est cependant consciente que ce sentiment ne sera jamais partager. Elle n'a que 9 ans...
Puis, elle a commencée à m’appelle et à me prendre pour sa véritable soeur. A la coolonie tout le monde l'adore.
5 qualités : Attachante - Très agile - Prodige au piano - Déterminée - Mignonne
5 défauts : Rebelle - Dangereuse - Hostile - Méfiante - Froide


Caractère
Je suis une jeune fille têtue et je ne me laisse pas marcher sur les pieds. Pour les personne que je ne connais pas ou que je n'aime pas, je suis toujours désagréable, méfiante. Très hostile, je reste une fille blaissée par le passée. Et vous ne me changerez pas. Rebelle née, je ne sais pas obéir aux ordres. Si vous faites une choses qui ne me plait pas, vous le paierait très chère. Je suis une fille de Zeus, tout le monde le dit. Je suis peu être rare, mais je suis aussi dangereuse,comme tout les enfant des trois grand-dieux. Je ne sais déjà pas me servir de mes pourvoirs, bien qu'ils soient extremement fort, mais en plus de ça, je ne fait absolument rien pour apprendre à les métrisés. Je suis toujours dans un arbres ou n'importe ou. Mais ou je le veut. Vous ne me dicterez jamais ce que je fais. Au premiers regard, je cherche toujours à me faire paraitre plus rebelle que ce que je ne suis déjà. Je suis aussi extrêmement rancunière. Si vous me faites quelques chose de mal, je ne vous ferez rien. C'est bien cela qui fait mal. Oui, j'ignore la personne. Cela peu durée d'une simple journée à des mois.Comme on dit, l'ignorence est le pire des mépris. Je suis très méfiante. Ne vous attendez pas à me voir arrivée en trombe vers vous, alors que je ne vous connais pas du tout. Non, en faite c'est limite si je ne vais pas carémment compter le nombres de pas qu'il y aura entre nous, pour ne pas être trop près.
Bien ! Maintenant que je vous est fait bien peur avec mes défauts, on va peu être pouvoirs passée aux qualités ! Quand je connais une personne, il n'y a aucun souscis ! Mes anciens amie m'appellait souvent "la rebelle au coeur d'or" Je garde tout de même certains de mes défaut tels que le fait que je soit rancunière. Je suis aussi une véritable petite coincée ! Je suis très déterminée, si je veut arrivée à une chose, je n'abandonne jamais. Il parait aussi que je suis très attachante. Je suis souriante et toujours sympa avc mon entourage. Je n'ai rien fait pour, mais je ne connais aucune fille aussi agile que moi. Je monte extrêmement vite dans les arbres. Le tir à l'arc reste mon moyen de défense préférée. Je ne rate presque aucune de mes cible. Si il y a un domaine ou je suis parfaitement nul. L'équitation. J'adore en faire. Mais je ne sais pas du tout en faire. Un cheval normal est pour moi très difficile à monter. Je ne vous dit pas le jour ou Jordan avait insisté pour venir faire du pégase avec lui... En faite, je cherche toujours à faire la méchante. Mais ce n'est q'une carapace que j'ai formée au fil des années. J'ai un côté très rêveur et mélancolique que je ne montre à personne. J'ai aussi une voix magnifique. Cependant, je ne l'ai montrée qu'à ma mère et à personne d'autres. Elle à donc emportée avec avec elle, mon secret, dans la tombe. Nous composions beaucoup avec ma mère. Autrefois, j'étais une enfant prodige du piano. Mais depuis la mort de ma mère, je n'est plus touchée à cette instrument. Bien que l'école la plus réputée en musique s'interrèse à moi depuis que je suis petite, je refuse d'y allée. C'est un simple signe de rebellion, mais surtout de colère, car la musique était la seule que nous avions en commun avec ma mère.
Physique
Je suis une jeune fille très mince et sans aucun muscle. J'ai des doigt extrêmement fin, même après avoir arrêtée de jouée du piano. Mon visage est blanchâtre et fin. Mes yeux sont bleu électriques, ce qui leurs donne beaucoup d'intensités. C'est mon regard qui attire souvent les autres personnes. Je ne suis pas une fille d'Aphrodite, mais la fille du roi des dieux. Il m'a ainsi dotés, je dois l'avouée, d'une extrême beauté. Je fais tout pour le caché. Je déteste le maquillage. Je n'aime pas que les personne me tourne autour tout le temps. Je ne prend donc pratiquement pas le temps de me coiffée le matin, et fait tout pour cachée mon visage. Je ne m'habille jamais avec les habits de la colonie. J'aime mettre mes bottines à lacets, les t-shirt large pour caché ma fine taille, et des jeans tout à fait normaux. Une longue chevelure brune bouclés descendant en cascade dans mon dos. J'ai de la poitrine comme toute les autre filles de la colonie : Normal. Sauf pour le cas des Aphrodite qui nous dépasse toujours un peu. J'ai un corps parfait pour grimper dans les arbres. Sans le faire exprès, j'ai souvent des poses très élégante. Cependant, si vous devez vous méfiez d'une chose en moi, la seule chose qui pourrait vous envoutez entièrement. Mon sourire. Il n'est pas facile à décocher. Mais on m'a souvent, très souvent dit que quand je souriait, je devenait simplement irrésistible. Ce qui me donnait encore moi envie de montrée mes dents... J'ai de très long cils, ce qui peut vous envoutés en un battement. Ne me faite simplement pas mettre des talons.. Enfin, si vous tenez à la vie. Car premièrement, je n'aimerait pas trop.. Et deuxièmement, parce que je n'en ai mis qu'une fois, et que ça à été une catastrophe. Je ne recommencerais plus jamais. La seule chose que je possède et qui fasse un peu féminin, c'est des bijoux. Je possède des boucles d'oreilles -la seule paires- qui m'ont été offerte par ma mère le jour de mon anniversaire. Un bracelets offert par des amie à la colonie. Lui, je ne le quitte plus. J'ai des petites lèvres fines et souvent pincée par la concentration. Généralement, ce n'est qu'avec des amies qu'elle forme un véritable sourire. Mes ongles ne sont jamais long et parfaitement manucurés. Je les coupes régulièrement, et pour les très très rares occasion, je m'autorise à me les peindre un tout petit peu. Généralement cela ne dépasse pas le rose ou même les paillettes. Je suis peu être jolie, mais les garçon s'interrèsent plus aux autres filles qu'à moi. On peu dire que ma manœuvre pour me faire invisible marche à la perfection. Il y a eu une fois ou je suis allée dormir chez une amie et ou elles c'était toute mise sur moi et m'avait transformée en une fille maquillée à mort, une jolie robe à dentelle ect... Je n'ai pas vraiment appréciée ce moment là. J'avais l'impression d'être une poupée que l'on manipule comme on le veut. Bref, j'ai beau vouloir le cachée, quand on me prend le temps de bien me regardée en face, c'est vrai que je suis assée jolie.

Mon Histoire

Je suis née dans une petite ville de Géorgie, vivant paisiblement avec ma mère dans une grande maison au bord de la plage.
J'ai deux ans et je suis assise à côté de ma mère, qui lit un livre, la main posée sur son ventre. Mes mains jouent avec les grains de sable. Je me retourne et fixe ma mère d'un regard intense.
"-Pourquoi n'est-il pas venu me voir quand il est venu ?"
Elle tourna la tête vers moi et dit doucement.
"-Ma chérie, il aurait beaucoup aimé ! Mais papa est très pressé."
Malgré mon petit âge, mon père me manqué déjà terriblement. Hochant péniblement la tête, je retourne à mes château de sable. J'enfouis mes mains dans le sable et en soulève une partie avant de le laissée coulée entre mes doigts.
"-C'est une fille ? Comme moi ?"
Comme si il avait comprit, le bébé remue dans le ventre de ma mère. Cette dernière affiche un sourire radieux et entrepris de se massée les côtes.
"'Non Elena. C'est un garçon."
Je penche la tête et plisse les yeux dans sa direction comme pour mieux la voir.
"-Un garçon ?"
Mon étonnement fait rire ma mère et elle confirme sa dernière réponse par un hochement de tête. Je fronce les sourcils et digère cette nouvelle. Je scrute le ventre de ma mère et tend une petite main dans sa direction. Au contact de ma main sur son ventre, je sens une petite secousse qui me fait sursauté. Un sourire éclaire mon visage, et un rire de petite fille s'en suis. Je trouve cela très apaisant de voir la seule personne que j'aime rire avec moi.

8 mai. Je suis en pyjama dans une salle d'attente. Un petit panneau m'indique que je dois encore attendre. Régulièrement, des dames viennent pour me demandés si tout va bien. Mes pieds balancent en-dessous d'un fauteuil trop grand pour moi. Je sens mes yeux se fermés peu à peu. Il est quatre heures du matin. Je suis ici depuis environ trois heures et demi. A une heure, un camion est venue nous cherchée et nous a emmenées ici, ma mère et moi. Mon regard est fixé sur mes pieds, mes mains sont collées entre elles et mes cheveux bouclés m'arrivent déjà aux épaules. Un bruit se fait entendre, et rien qu'aux pas, je sais que ce n'est même pas la peine de bougée.
"-Alors Elena, ça va toujours ?"
Je lève les yeux vers elle. Elle est accroupie devant moi. Je fais comme je le fait depuis le début de ses visites, je l'ignore et elle s'en vas. Elle me laisse seule dans cet immense couloirs sombre et désert. J’attends encore environ une demi-heure et le porte ou ma mère est rentrée s'ouvre devant un homme habillé d'une chemise et d'un pantalon. Brun, il jette sa veste sur son épaule. Il se dirige vers l'entrée juste à côté de moi. Quelques chose, enfouit dans mes souvenirs me donnent l'impression de le connaitre. Il passe devant moi et ne semble pas me voir. Soudain, il s'arrête. Et dirige son regard vers moi. Je ne bouge plus, ne respire plus. Puis, il semble reconnaitre une chose. Son visage s'illumine et je tourne la tête pour savoir si cette chose ne se trouve pas derrière moi. Je ne trouve qu'un mur. C'est bien moi qu'il regarde ainsi. Un sourire fend son visage. Il s'approche de moi à grand pas, et s’accroupit. Même comme ça, il est plus grand que moi. Mes grand yeux bleu électrique plongent dans ceux de la même couleur de l'homme se trouvent devant moi. L'étonnement devait se lire sur mon visage.
"-Bonjour, Elena." Par la suite, il murmure une chose que je comprends mécaniquement. Du grec ancien.
Je me fige. Mes long cils ne battent même plus.
-Comment tu sais comment je m'appelle ?! ai-je déclarer d'une voix de petite fille méfiante. Je prend alors conscience d'une chose. Je viens de lui répondre en grec ancien. Il ouvre de grand yeux. Puis, il sourit. Et évite ma question en me demandant comment je vais.
"-Maman n'est pas bien. Alors moi non plus." Il parait amusé et pose sa main sur ma tête pour m'ébouriffer les cheveux.
"-Maman est la plus heureuse du monde. Tu peut me croire. Tu pourra bientôt allée la voir." Par la suite, il suis avec ses doigt une mèches de mes cheveux jusqu'à mes épaules. Il me sourit de toutes ses dents. J'ai des étoiles plein les yeux. Il se lève. Et se retourne. Je ne veut pas qu'il parte. Il s'engage dans le couloirs. Je me lève, petite fille en pyjama, cheveux bouclés tombant, pieds nues. Je l'appelle par le seule ,nom qui me vient à l'esprit.
"-Papa !"
Il se retourne vers moi comme si il avait appris la fin du monde. Sa bouche est entre-ouverte. Je le rappelle et ma voix se brise. Je ne veut pas le reperdre. A deux ans, c'est la deuxième fois que je me fait rejetée par mon père. Je ne veut pas qu'il parte ! Il se trouvait à l'autre bout du couloirs. D'un coup, il est devant moi, de nouveau accroupie. Maintenant que je suis debout, nos deux tête sont à la même hauteur. Je sanglote.
"-Elena, Elena chut... s'il te plait. Je t'en pris calme toi." Il me prend le menton et me répète sans cesse de me calmée.Ce que je finis par faire. Aucune larmes n'a encore coulée. Il continue.
"-Elena, soit forte, ne t'en fait pas. Il faut que j'y aille." Il me prend les mains doucement. Dépose un baiser sur mon front. Une larme coule sur ma joue, au moment ou tout devient noirs. Je me réveille certainement quelques minutes après. Papa n'est plus là. Une, deux, trois, quatre... Je compte le nombre de larmes qui se fraient un chemin sur mon visage. Je m'écroule. Les mains au sol. Je l'ai encore laissée filé. Je l'avait enfin retrouvé. Je sèche mes larmes et me relève péniblement. Quelqu'un derrière moi m'appelle. Je me retrouve et vois une autre dame habillée en blanc qui me demande de venir, un petit sourire aux lèvres. Je m'enfonce donc dans cette salle qui me donne l'impression d'être en cage. Je regarde autour de moi. Soudain, le visage de ma mère apparait. Elle me sourit péniblement. Elle avait l'air tellement fatiguée ! Elle m'ouvre des bras chaleureux et je cours m'y blottir. Un petit gémissement se fait entendre à l'autre de la pièce. J'ouvre des yeux immense quand je vois un espèce de petit boudin potelé, coucher sur le dos. Il bave et me tend une petite mains. J'approche ma mains et il m'attrape le petit doigt. Je suis tellement surprise que je fait presque un bond en arrière. Un sourire se dessine finalement sur mon visage. Mon petit frère. Je l'adore déjà. Je m'informe sur son nom et on me répond qu'il à été dit qu'il s’appellera William. Je le baptise immédiatement Will. Je n'aimait pas trop William. Will était bien mieux, et plus facile à prononcer ! Une semaines plus tard, nous retournons à la maison. Et nous continuons à vivre comme avant...

"-C'est magnifique Elena. Tu es extrêmement douée !"
J'appuie sur les dernière touches de ce morceau composée entièrement par moi. Jusqu'à présent, je me contentait simplement de jouée des morceaux au piano. J'étais toujours couvertes de compliments. A six ans, je joue les morceaux les plus difficile existants dans le monde de la musique. Aujourd'hui, pour la première fois, je montre à quelqu'un ma voix. Il s'agit encore d'une voix de petite fille certes, mais elle semble avoir des années de travaille. A la normal, ma mère applaudit me couvre de compliments ect... Là, elle reste simplement devant moi, les yeux rivé sur mes doigt qui glisse sur cette instrument qu'elle à toujours aimée. Signe qu'elle est vraiment impressionnée. Mon morceau est terminée, je me tourne vers ma mère et lui sourit. J'aperçois Will, derrière elle qui me fixe avec admiration.
-J'aimerais joué comme toi. murmure-t-il.
Je me dirige vers lui et le prend par les épaules.
-Will, dit pas ça ! Tu es très doué ! Je t'assure.
Ma mère me fixe toujours avec autant d’instance. Elle articule mon prénom. Je me tourne vers elle.
-Elena c'était... c'était vraiment magnifique ! Je ne sais pas du tout de qui tu tiens cette voix !
Sa voix se brise. Elle n'allait tout de même pas pleurée ?! Je lui sourit. C'est un vrai plaisir de savoir que je suis douée dans ma passion. Un petit degré de tension s'était imposée entre ma mère et moi depuis le jours ou je lui ai racontée ma rencontre à l’hôpital et qu'elle refuse de me dire quoi que ce soit au sujet de mon père. La musique est notre seule moyen de nous réconciliée entièrement. Ma mère étant pratiquement tout le temps absente, je m'occupais de Will la majeure partie du temps. Nous avions une nounou qui venait nous faire à manger ect... Mais elle ne venait que le soir. Nous passions donc des journées entières dans le sable ou dans notre piscine.

Maintenant, nous sommes en décembre, j'ai onze ans. Ma mère est partit faire les course, et Will dort toujours.
Maman,
Je suis partit faire un tour dans les bois,
je reviens tout de suite, ne t'en fait pas.
Will dors encore, je ferme la maison, je te laisse les clefs.
Elles seront à leurs emplacement habituel.
Elena.

Je cherche un endroit où déposer le papier blanc sur lequel j'ai écrit ce petit mot. Je tourne en rond dans la cuisine et je le pose finalement contre une petite statuette en bois. Je pars prendre ma douche et m'habille chaudement. J'enfile des sous-vêtement, un jeans, et un t-shirt assé large. Je le superpose avec un gros pull gris bien trop grand pour moi. J'enfile un petit bonnet. Je ne prend pas la peine d'enfilée les gants posée sur ma commode. Je sors de ma chambre et enfile mes bottines à lacets. En passant par la cuisine, je relie mon petit mot. "je reviens tout de suite". Je le fixe longuement en réfléchissant. Finalement, je me dirige vers une petite armoire, et saisi un petit paquets de ships. Tant pis, je vais mentir un peu. On s'en fiche de toute façon ça ne change rien. Et je pars d'un pas décidée dans le jardin. Mes bottes emmètent un crissement bizarre en contact avec la neige. Je mets les mains dans les poches de mon pull qui me sers de manteau, je dépose les clefs dans un pot de fleurs et sors du jardin. Je me dirige tout d'abord vers le centre ville et passe dans un petit café pour y prendre mon petit déjeuner. C'est un jeune d'environ 17 ans -Jackson- qui sers avec son père. En me voyant entrée dans le café, il s'écrit :
-Elena ! T'es pas folle de sortir à cette heure si avec un temps pareil ?!
Il a résond, la météo annonce de l'orage au cours de la journée. Ce n'est pas ce qui me tracasse le plus. Une mauvaise impression me noue l'estomac depuis mon réveil. Je me dirige vers ma table habituel et m'assois en lui répondant avec un petit sourire en coin.
-Peu être bien. Je suis peu être folle.
Il soupira ce qui voulait certainement dire "n'importe quoi". Jackson s'approcha avec un bol de chocolat chaud entre les mains. Je n'avais même plus à leurs dire ce que je voulais. Je le bus d'un coup et laissa l'argent à la table. D'un geste de la main, je quittait la salle. Il me fixèrent tout d'eux, me dirigée comme à mon habitude vers la forêt. Le ciel était couverts de gros nuages d'orage.
Sans prêtée attention aux gens qui me fixent, je continue mon chemin. Après tout, je n'ai que onze ans, je sors en me comportant et en m'habillant de la même façon que comme si j'en avais seize. Je pince les lèvres et traine des pieds dans la neige. On pourrait me bandée les yeux, je suis sûr que je retrouverais le chemin de la forêt. J'ai la tête baissée, en fixant du coin de l’œil certaine personnes qui me pointent du doigt. Bientôt, les premiers arbres font leurs apparition. Je m'enfonce dans cet endroit qui me donne l'impression d'être chez moi. Je marche pendant environ une demi heure, et je m'arrête devant le lac ou je vais toujours. Il est entièrement gelé. Une petite maison est située un peu plus sur la droite du lac. Cette petite cabane, je l'ai moi même aménagée avec Will quand nous étions petit. Nous y avons passée une semaine entière. Ensuite, il y a eu cette épisode avec le sanglier qui nous a chargés, et il n'est plus jamais revenue... Un petit sourire étire mes lèvres quand je vois une petite pattes à travers la vitre. Il ne m'a pas entendu arrivée. Je siffle un petit air. Je ne vois que son oreille se dressée, et soudain, plus rien. Il pousse la porte de la cabane. A présent je le vois. Mon petit protégé.
-Hollister !
Je m’accroupis, et mon petit chien me saute dessus. Je rit aux éclats. Je me retrouve couchée dans la neige, pendant qu'Hollister ce frotte doucement le museau contre mes mains gelée. C'est un petit Husky d’à peine quelques mois. Un jour ou je me promenait dans la rue, j'ai vu une femme, abandonnant ce pauvre petit animal. Elle n'avait pas l'air très enchantée de devoir faire une chose pareil. Mais elle ne devait pas avoir le choix. Une fois qu'elle fut partit, je me suis approcher du panier. Deux petit chiens venant certainement de naître était pelotonner l'un contre l'autre. Deux petit Husky. Je les prend dans mes bras, enlève ma veste et les enveloppe dedans. Le temps d'arrivée à la maison, l'un d'entre eux meurs de froid. L'autre paraissait tellement fragile. Personne ne se trouvait à la maison. Je lui donne du lait et tout ce qu'il fallait pour le remettre d'aplomb. Ma mère ne voulant pas d'animaux à la maison, je l'ai gardée dans ma chambre pendant environ trois semaines. Il avait déjà bien grandi. Par la suite, je ne pouvais plus le cachée. Je l'ai donc emmenés au seul endroit sûr que je connaisse. Ici. Je viens régulièrement lui donner à mangée le soir. Quand il a fini de me faire la fête, nous partons ensemble dans la forêt. Il dois bien être une heure de l'après-midi. J'entends d'ici ma mère faire les cents pas dans la maison en train d'interrogée Will sur le lieu ou je pourrais être. Nous avançons prudemment. Soudain, un crissement se fait entendre. Hollister écoute aux alentours. Soudain, il cours. Mon petit chien et un chien extrêmement courageux. Il n'y a que quand quelques chose de très graves se passent qu'il cours ainsi. Paniquée, je le suis tant que je le peu, mais il est très rapide. Je jette un coup d’œil derrière moi, et j'ai juste le temps de voir comme un voile blanc, avant de m’étaler sur le sol. Hollister me rejoint, et essais de me tirée par la manche de mon pull. J'ai les yeux rivés sur cette chose blanche qui se rapproche à la vitesse de l'éclair. Prenant conscience du dangér qui planait, je me relève et cours aussi vite que je le peu. Je me prend des feuilles dans la tête, des branches ect... Je regarde en arrière régulièrement pour voir ou en ai cette chose. Je fixe devant moi. Je suis du regard Hollister. Je regard derrière moi. Elle n'est plus là. Au moment ou je pensait avoir gagnée, j’entends Hollister grognée. Je me retourne. Il est arrêté. Les babines retroussées. Devant moi se trouve cette espèce de châle blanc que j'ai vu tout à l'heure. Avec horreur, je me rend compte que c'est une femme. Elle a une capuche qui lui cache le visage. On ne vois que le bas de ce dernier. Un sourire ce dessine sur ses lèvres. Elle lève la tête et hôte sa capuche. Ses yeux sont bleu comme les miens. Elle me fixe avec un sourire sadique. Je fronce les sourcils de panique. Ma respiration est saccadée. Un gémissement monte dans ma gorge. Je pivote sur moi même pour m'enfuir. Elle se matérialise devant moi. Je répète ce mouvement trois fois. Elle se tiens toujours devant moi. J'abandonne la fuite. Son visage n'a pas changée d'expression. Elle à juste la tête penchée. Comme si elle voulait m’examiner. Soudain, elle change d'expression. Elle me regarde avec pitiés, ce qui m’effraie encore plus. J'aborde une expression apeurée en la regardant. J'ai les yeux embués. Elle redresse la tête. Hollister se jette sur elle. Avant même qu'il est pu l'atteindre, elle lève brusquement la main vers lui, et sans le touchée, elle l’envoi valser contre un arbre. Il atérrit en un gémissement à faire pleuré. Je le suis du regard. D'instinct, je fais un pas devant moi. La dame devant fais la même chose, signe qu'elle est prête à me suivre si je fais peine un pas. Je me résigne donc. Ça ne servirai à rien. Elle lève la main vers moi. Au début, je crois que c'est pour me faire subir le même sors qu'à Hollister. Mais d'un coup, je me sens attirée vers l'avant. Je me retrouve à environ trois mètres de la femme. Ma bouche s'entre-ouvre. Mon visage se plisse sous l'effet de la peur. Elle m'imite en fronçant les sourcils de peine. Comme pour me faire croire qu'elle s'en veut de me faire peur. Mais je sais parfaitement que c'est de la fausse compassion. Elle viens d'envoyée mon chien dans les choux, elle est prête à me suivre à la trace si je bouge un doigt... Je n'y croit rien. Puis, il se passa la chose la plus étrange que j'ai vu auparavant. Elle pris une grande inspiration, et pris tout d'abord une forme bizarre. Je me demande d'abord si elle est en train de changée de forme, mais je comprend par la suite qu'elle en train de se démultipliée. Je me retrouve face à aux moins six cauchemars réels. Je tourne sur moi même, paniquée, jusqu'à être entièrement entourée d'une douzaine de femmes. Une petite larme de désespoir coule sur ma joue. La femme jubile. Je sais parfaitement qui est l'originale. Je ne l'ai pas quittée des yeux. A l'unisson, elle font un pas en avant. Je pince les lèvres. Bientôt, elle avance d'un pas régulier. Je me prend la tête dans les mains. Je m’accroupis, les yeux fermés. La peur m'enveloppe. Je hurla au désespoir. Je pleur, hurle, je me crispe sur moi même. J'attrape un caillou, le lance sur la sadique. Il la traverse sans rien lui faire. Je la regarde en hurlant. Mes hurlement sans mêlées entre le désespoirs et les larmes.
-Non ! Hurlai-je non, non, non ! Je ne veut pas que que vous vous approchiez ! Restez ou vous êtes ! Je hurle toute ses paroles au nez de la dame. Elles continues d'avancée. Ce me^me sourire aux lèvres. Je me pince, me mord. Je ne rêve pas. Je ne veut pas croire à toutes ces choses. Ce n'est pas réelle. Ce n'est pas possible. Pourtant, tout semble si vrai ! Je suis en boule par terre, en larme. Je vois des petite ballerines noir juste devant moi, par terre. Je lève la tête, et pleure encore plus. Elles sont toutes regroupés et me font un remparts. Elle me sourit gentillement. Je pousse un gémissement. Soudain, elle prend un air vraiment triste. Là, elle me fait pensée à ma mère. Elle s’accroupit près de moi en faisant disparaitre ses clone. Elle me prend le visage dans ses mains. Elle approche son visage du miens. Pour la première fois, j’entends sa voix.
-Ne pleure pas ma chérie. Chut...
Son alène sens la menthe. Sa voix sonne comme des clochettes.
-Ne m’appelez pas ma chérie.
Réussi-je à articulée entre deux sanglots. Elle fronce les sourcils et commence à me caressée la joue.
-Allons, je suis sûr que ton père n'aimerais pas que tu parle ainsi à une adulte. Oh ! Attend... ton père t'a abandonnée !
Elle souriait. Des flots de larmes coulaient à présent. Malgré tout, elle continue comme si de rien n'était.
-Crois moi sur parole Elena. J'ai déjà eu l'occasion de voir ton père. Je sais très bien que tu continue d'espérée qu'il ne t'a pas oubliée, qu'il t'aime toujours. Mais Elena... pourquoi continue-tu as croire cela, alors qu'il t'a déjà abandonner 2 fois ? ...
Je secoue la tête pour échappée à son étreinte, mais ses yeux fixe les miens. J’essaie en arrière. Elle continue de parler. Et moi de gigotée. Soudain, en même temps qu'elle plisse les yeux pour mieux me voir, elle fais glissée ses ongles sur mes deux joues. Elle les enfonce profondément avant de les faire glissée vers le bas. Je n'ose même pas criée. Cela ne ferait qu'aggravée ma souffrance. Elle m'a ouverte sur trois longueurs a chaque joues. Et elle continue pendant ce qui me parait des heures, à me torturée psychologiquement. Quand je n'ai même plus la force de pleurée, je fini par baissée la tête, et attendre qu'elle s'arrête. Puis, elle s'arrête. Je saute sur l'occasion.
-Vous n'êtes qu'une imbécile ! lui hurlai-je en la frappant. Quand je sens que mon coup de poing l'atteint à la tête, je me dis que j'avais du visée la mauvaise femme et atteindre la mauvaise personne. Car là, je crois même sentir mes doigt craqués sous l'impact. Elle semble reprendre ses esprit et me gifle d'une force incroyable. Puis, elle hurle à son tour.
-Comment ose tu levée la main sur une déesse ?!
Sur le coup, je ne tilt pas le mot déesse. Je suis focalisée par Hollister qui semble revenir à lui même en lançant un gémissement. Le regard de la sois disant déesse passe de moi à Hollister. Puis, elle me regarde droit dans les yeux, plisse ces derniers et sourit comme si je venait de lui donner une idée.
-J'ai cru comprendre que tu tenait beaucoup à ton chien.
Je me fige. Elle est à présent à l'autre bout de la clairière.
-Alors regarde bien ! Montre moi ! Prouve moi que tu mérite de l'avoir comme père ! Allée ! Énerve toi !
Sur ces mots, elle attrape Hollister par la peau du coup, et sors un poignard. Je m'élance vers lui. Mais je sais qu'il sera trop tard. Sous mes yeux, cette femmes immonde ouvre mon chien au niveau du ventre. Je m'écroule à terre. Ce chien... était une des personnes que j'aimais le plus au monde. J'avais passée des mois à lui redonnée de la force. A présent, cette femme me balancent son cadavre à la figure. Il attérit juste devant moi. Ma mains viens se portée sur ma bouche. Et je pleur toute l'eau de mon corps.
-Alors Elena ?! Repris-t-elle doucement. Montre moi ta force. Je viens d'égorgée ton chien. Il faut aussi que je vienne chez toi tuée tout tes proches pour que tu t’énerve ?! Elle avait prononcée ses derniers mots en hurlant. J'avais les yeux rivés sur mon ancien chien. Je tremblait de tristesse, mais surtout de rage. Je sentais quelques chose montée en moi. Elle venue à côté de moi et continua doucement.
-Et bien Elena. Ce n'est qu'un chien, tu ne va pas rester bloquée la dessus. Dit-elle en souriant. C'était la première fois que je tremblait autant. Ma bouche s'étira légèrement. Elle commença à sourire et a se levée. Elle se recula. Je lève les yeux vers elle. Je pose mes mains sur Hollister. Je gémit doucement. Je me lève en titubant. Et d'un coup, je sens une chose montée en moi à une vitesse hallucinante. Le sourire de la femme s’estompa. Elle fait un pas en arrière, et je m'aperçois qu'une espèce de barrière m'enveloppe. Je m'avance vers elle. Et d'un coup, j'ouvre la bouche. Je ne me souviens pas d'avoir déjà criée aussi fort. Je vois le champs de force s'élargir, et la femme hurlée. Ensuite, plus rien. Soudain je suis dans mon lit. J'ai un mal de crâne pas possible. Je pose une de mes main sur mon front et me relève. Je sens comme une espèce de fourrure dans ma main gauche. Je baisse les yeux. Puis je me rend compte de ce que je vois. Une bouffée de joie monte en moi.
-Hollister !
Ma vois se brise et je me contente de le prendre dans mes bras. Mon chien est vivant, et il est en train de me léchée la main. Je pleurs de joie. Ce n'était qu'un cauchemars ! Je ris aux éclats tant que je le peut. Soudain, il se mets sur le dos pour que je puisse lui grattée le ventre. Je hurle. Je recule jusqu'à me tapée le dos contre le mur de ma chambre. Je pointe du doigt mon chien qui ne semble pas comprendre. Je glisse le long du mur pour me retrouvée assise. Je mets une mains devant ma bouche entre-ouverte et je pleur. Je pleur encore, toujours.
-Non ! hurlai-je
Une immense cicatrice que je n'avait jamais vu auparavant se trouve sur son ventre. Réel. Tout ça est réel. C'est impossible qu'il soit ici, il était mort dans mes bras ! Je m'arrête de pleurée et me dit que c'est peu être une cicatrice que je n'est jamais vu. Je me lève et me dirige droit vers la salle de bain. Avec horreur, je fixe mon visage. Six ouverture se trouve sur mes joues. Je pose mes mains sur mon visage et je m'assois au sol. Ce qui me fait peur, ce n'est pas vraiment le faite que tout ça est réel que ça c'est vraiment passé, maintenant, Hollister est ici et tout va bien. J'éclate en sanglot et je reste dans cette position jusqu'au retour de ma mère. C'est le fait de savoir que cette dame existe réellement.

A présent, je suis dans une salle, ou plusieurs enfant de mon âge attendent gentillement leurs tour. Ils sont tous parfaitement coiffés, habillés ect... Moi je me suis habillée comme à mon habitude. La salle se vide peu à peu, mais je reste toujours à la même place. Je me retrouve alors seule dans la salle. Un an à passé depuis cet incident dans la forêt dont je n'est parler qu'à mon frère. Maintenant, j’attends pour mon audition de piano. Quelqu'un appelle mon prénom et je me lève. C'est la même salle que d'habitude, mais j'ai l'impression que plus de monde se trouve ici. Tout le monde me fixe. Tout le monde sauf ma mère. Cette dernière c'est décommandée au dernier moment. Je suis donc venue ici, seule et à pied. Je fixe le public un moment, gênée, puis je m'installe. Par la suite, mes doigt glisse sur le piano automatiquement. Je ne regarde même plus les touches. Je ferme les yeux et me laisse bercée par la mélodie. Quand je termine le morceau, je reçois un tonnerre d’applaudissement. Je toise les gens qui me fixe avec admiration. Je ne décoche pas un seul sourire. Soudain, je lève un sourcil. Un homme dans la salle c'est levé pour m’applaudir plus fort. Je sors de la salle. Le lendemain, ma mère arrive avec un sourire au lèvres et une enveloppe dans les mains. Elle me la tend avec précipitation.
Mademoiselle Elena Myller,
Bien sur, vous êtes trop jeune pour le moment,
Mais je vous est aperçu hier,
aux auditions de piano.
Vous avez un réel talent,
j'aimerais pouvoir envisagé de vous avoir à nos côté le moment venu.
En attente d'une réponse.
Le directeur de l'école de musique Juilliard.
Un sourire se forme sur mes lèvres.
-Juilliard ?! Sérieusement ?
Je commence à pétée un plomb et à rire dans toute la maison.
-C'est super Elena !S'écrie ma mère.
Juilliard ! La célèbre école de musique ! C'était donc lui l'homme qui c'est levée hier. Et finalement avec toute cette joie. Nous avons entièrement oubliée de lui répondre. Ce n'est qu'en retrouvant la lettre un mois plus tard que nous lui avons répondue.

-Non maman, tu me feras pas portée ça !
Je proteste depuis au moins une demi-heure, pendant que ma mère me fait passée des tas de robes extravagantes que je refuse de mettre.
-C'est le mariage de ta cousine Elena, alors s'il te plait, choisi une robe ! Tu ne va pas y allée en jeans quand même !
Je regarde ma mère avec instance.
-Pourquoi pas ?
Elle ne prend même pas la peine de me répondre. Elle soupire simplement, et attrape une petite robe violette.
-Celle-ci est parfaite.
J'observe le vêtements mauve plein de jupon en tulles qu'elle me secoue sous le nez.
-Tu va pas me faire portée ça quand même ?!
-Oh que si Elena, et le pire est à venir si tu veut tout savoir.
Ma cousine habite dans une très grande maison, elle est extrêmement riche et raffinée. Je ne suis jamais allée à un mariage. Pourquoi faut-il que le premier se déroule dans un endroit pareil ?! Je suis bien consciente que je ne peut pas y allée habillée n'importe comment, mais je refuse de portée une horreur pareil ! J'observe ma mère faire les cents pas dans ce qui était autrefois ma chambre. A présent, on pourrais plus croire que c'est un magasin de vêtements. Des robes sont étalées partout. Ma mère se dirige vers l'entrée de ma salle de bain ou sont disposé plein de boîte avec marqué plein de nombres. 37, 38 ... Petit à petit, je commence à me rendre compte, et à comprendre ce qu'il y a dans ces boîte.
-Maman, ne me dit pas que Cécile à aussi envoyée plein de chaussures ! dit-je horrifiée.
Ma mère me fixe et pince les lèvres.
-Elena, ta cousine tiens beaucoup à son mariage, il est normal qu'elle tiens à se que sa demoiselle d'honneur soit élégante.
Je me fige d'horreur.
-Sa quoi ?! m'étranglai-je.
Ma mère soupire d'exaspération. Elle semble me cachée quelques chose. Elle hésite à me dire une chose... Je le sens.
-Maman, tu as quelques chose à me dire pour demain ?
Elle me fixe mal à l'aise, et je devine qu'elle va annoncée quelques chose qui ne va pas me plaire.
-Hum... et bien... commença-t-elle, tu sais que tout à l'heure nous partons pour les états-unis pour rejoindre ta cousine...
-Oui ? répondis-je en l’incitant à continuée. Elle détourne le regard et lâche d'un coup.
-Cécile à embauchée un styliste pour toi demain.
Sur le moment je vois flou. Un ... un styliste ?! Mais pourquoi ? Qu'est ce qui lui prend ?!
-Pourquoi ?! m'exclamai-je au bord de la crise de nerf. Je n'accepterai jamais d'avoir un styliste ! Jamais !
Sur ce je sors de ma chambre en claquant la porte, tandis que ma mère me hurle que je vais y passé.
-Je m'en fiche j'irais pas ! criai-je alors que Will me fixe bizarrement.
-C'est rien Will...
Tandis que mon petit frère s'éloigne, je hurle une dernière chose à ma mère, avant de sortir de la maison.
-Je n'irais pas ! Hurlai-je en prenant soin de bien articulée tout les mots.



[a terminé]


You in the real life


Prénom / Pseudo : Haha ! xD
Comment trouve tu le forum ? Pour l'instant, le graphisme n'est pas terminé,
mais je suis sûr que par la suite ce sera un vrai bijoux ! =)
Comment as-tu connu le forum ? : C'est moi qui l'est fait ^^
Ton niveau de RP (/10) : Je dirais 6 =)
Ta disponibilité (/10) : 7
Une remarque ou une suggestion à faire ? : Pas grand chose non ^^
Code du Règlement : Okay by Elena ! =)


Force (/10) : 1
Coordination (/10) : 9
Intelligence (/10) : 8
Rapidité (/10) : 8
Volonté (/10) : 7,5
Communication (/10) : 1,5
Corps à corps (/10) : 2
Combat armé (/10) : 8
Chasse (/10) : 8
Soin (/10) : 6
Créativité (/10) : 6

Fiche réalisée par Reira


Dernière édition par Elena D. Myller le Mer 6 Mar - 13:42, édité 34 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net
Léo Fletcher

avatar

Messages : 448
Age : 20
Localisation : Asile Westfield, chambre 222, vue sur la mer. Oh ! Il y a une patate volante qui vient m'apporter des chaussettes. Bonjour la patate.

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Poseïdon
Habite à : : la Colonie des Fous Furieux
Couple : : Asperge.

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 10:01

Et tes culottes Smileys,Elena?
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net
Elena D. Myller

avatar

Messages : 326
Age : 21
Localisation : Entre terre et ciel. :D !

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Zeus, oui je peut tous vous tuer ! 8D
Habite à : : la colonie des sang-mêlés
Couple : : Le beau blondinet.

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 10:16

KWA ?!!


regarde, ici, y'a pleins de photos de moi:
 


I'm sexy and I know it:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net
Léo Fletcher

avatar

Messages : 448
Age : 20
Localisation : Asile Westfield, chambre 222, vue sur la mer. Oh ! Il y a une patate volante qui vient m'apporter des chaussettes. Bonjour la patate.

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Poseïdon
Habite à : : la Colonie des Fous Furieux
Couple : : Asperge.

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 10:23

Ben oui,Dan m'a dis que t'avais une culotte Smileys...Et meme une avec un bisouniurs.*setireencourant*
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net
Elena D. Myller

avatar

Messages : 326
Age : 21
Localisation : Entre terre et ciel. :D !

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Zeus, oui je peut tous vous tuer ! 8D
Habite à : : la colonie des sang-mêlés
Couple : : Le beau blondinet.

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 10:50

*lui cours après, arc et flèches en mains* TU VA TE LA FERMER ESPECE D'EXTRATERESTRE PERVERS ?!


regarde, ici, y'a pleins de photos de moi:
 


I'm sexy and I know it:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net
Léo Fletcher

avatar

Messages : 448
Age : 20
Localisation : Asile Westfield, chambre 222, vue sur la mer. Oh ! Il y a une patate volante qui vient m'apporter des chaussettes. Bonjour la patate.

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Poseïdon
Habite à : : la Colonie des Fous Furieux
Couple : : Asperge.

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 11:19

Pourquoi?*innocent*
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net
Elena D. Myller

avatar

Messages : 326
Age : 21
Localisation : Entre terre et ciel. :D !

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Zeus, oui je peut tous vous tuer ! 8D
Habite à : : la colonie des sang-mêlés
Couple : : Le beau blondinet.

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 11:27

*s'arrête et se retrouve façe à façe avec Jordan* POURQUOI ? *encoche une flèche à son arc et vise vers lui* Une denière chose à dire ?


regarde, ici, y'a pleins de photos de moi:
 


I'm sexy and I know it:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net
Léo Fletcher

avatar

Messages : 448
Age : 20
Localisation : Asile Westfield, chambre 222, vue sur la mer. Oh ! Il y a une patate volante qui vient m'apporter des chaussettes. Bonjour la patate.

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Poseïdon
Habite à : : la Colonie des Fous Furieux
Couple : : Asperge.

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 11:39

Oui.Vas y,recommence ca fait du bien,la fleche;Dans le crane.Fini ta prez et je te la valide.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net
Elena D. Myller

avatar

Messages : 326
Age : 21
Localisation : Entre terre et ciel. :D !

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Zeus, oui je peut tous vous tuer ! 8D
Habite à : : la colonie des sang-mêlés
Couple : : Le beau blondinet.

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 11:41

xD, faudrait en faire un RP, ça donnerais bien x)


regarde, ici, y'a pleins de photos de moi:
 


I'm sexy and I know it:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net
Léo Fletcher

avatar

Messages : 448
Age : 20
Localisation : Asile Westfield, chambre 222, vue sur la mer. Oh ! Il y a une patate volante qui vient m'apporter des chaussettes. Bonjour la patate.

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Poseïdon
Habite à : : la Colonie des Fous Furieux
Couple : : Asperge.

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 11:43

:lol!: Bon,ta prez.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net
Elena D. Myller

avatar

Messages : 326
Age : 21
Localisation : Entre terre et ciel. :D !

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Zeus, oui je peut tous vous tuer ! 8D
Habite à : : la colonie des sang-mêlés
Couple : : Le beau blondinet.

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 14:33

ça y est ! =)


regarde, ici, y'a pleins de photos de moi:
 


I'm sexy and I know it:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net
Allie Hutcherson

avatar

Messages : 494
Age : 22
Localisation : I wonder if the world accepts people like me

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Hadès-Rosie Hutcherson(morte)
Habite à : : San Fransisco
Couple : : Aucun, déteste les mecs. xD

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 14:35

Elena Je n'arive pas a modifier la prez' de leo levesque.





† Allie †
Ma vie ne fait que commencer ...


Awards :
 

Spoiler:
 

Une dernière fois dans l'arène...
Le dernier combat de ma vie...
Vivre et mourir en ce jour...
Vivre... Et mourir... En ce jour...
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net/
Allie Hutcherson

avatar

Messages : 494
Age : 22
Localisation : I wonder if the world accepts people like me

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Hadès-Rosie Hutcherson(morte)
Habite à : : San Fransisco
Couple : : Aucun, déteste les mecs. xD

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 14:59

nan ! ^^

ben j'aimerai que tu le fasse parce que j'y arrive avec la prez' des autres mais pas la sienne ! ^^





† Allie †
Ma vie ne fait que commencer ...


Awards :
 

Spoiler:
 

Une dernière fois dans l'arène...
Le dernier combat de ma vie...
Vivre et mourir en ce jour...
Vivre... Et mourir... En ce jour...
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net/
Elena D. Myller

avatar

Messages : 326
Age : 21
Localisation : Entre terre et ciel. :D !

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Zeus, oui je peut tous vous tuer ! 8D
Habite à : : la colonie des sang-mêlés
Couple : : Le beau blondinet.

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 15:00

T'es en train de faire la pre'z des autres ? ^^'


regarde, ici, y'a pleins de photos de moi:
 


I'm sexy and I know it:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net
Allie Hutcherson

avatar

Messages : 494
Age : 22
Localisation : I wonder if the world accepts people like me

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Hadès-Rosie Hutcherson(morte)
Habite à : : San Fransisco
Couple : : Aucun, déteste les mecs. xD

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 15:01

hein ? nan je le fait en test et la j'y arrive mais pas la sienne ! ^^





† Allie †
Ma vie ne fait que commencer ...


Awards :
 

Spoiler:
 

Une dernière fois dans l'arène...
Le dernier combat de ma vie...
Vivre et mourir en ce jour...
Vivre... Et mourir... En ce jour...
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net/
Elena D. Myller

avatar

Messages : 326
Age : 21
Localisation : Entre terre et ciel. :D !

Feuille de personnage
Fils/fille de : : Zeus, oui je peut tous vous tuer ! 8D
Habite à : : la colonie des sang-mêlés
Couple : : Le beau blondinet.

MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    Mer 18 Juil - 15:26

A ok...


regarde, ici, y'a pleins de photos de moi:
 


I'm sexy and I know it:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://monsitepercyjackson.forum-canada.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation d'Elena Myller ! :D La rebelle au coeur d'or.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Elena Malefoy [Validée]
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG ::  :: I know you ? :: Welcome here-
Sauter vers: